Advertisement
  1. Code
  2. PHP

Comment mettre en place un serveur Web dédié gratuitement

by
Difficulty:IntermediateLength:LongLanguages:

French (Français) translation by MMCraftin (you can also view the original English article)

Tous les grands sites Web ont un grand serveur derrière eux. Dans ce tutoriel, je vais vous montrer comment configurer un serveur dédié (avec Apache, MySQL et PHP) à l’aide de ce vieil ordinateur vous avez située autour de la maison et certains logiciels libres.


1. un aperçu rapide

Dans ce tutoriel, nous visons à accomplir plusieurs choses :

  • Nous allons installer le système d’exploitation Ubuntu Server. J’utilise couramment Ubuntu à cause de sa facilité d’utilisation et
    administration simple. Il a aussi une assez grande et très active communauté derrière lui, qui fait obtenir
    prend en charge un jeu d’enfant.
  • Nous allons installer un serveur OpenSSH. Cela vous permet d’administrer votre serveur à partir d’ordinateurs distants.
  • Une LAMPE à pile (Linux, Apache, MySQL et PHP) va être installé. Ceci fournit la colonne vertébrale qui se déroulera
    votre site web. Apache est le serveur web standard de l’industrie sur les systèmes d’exploitation Unix ; C’est ce que la plupart des hébergeurs
    utiliser (NETTUTS est l’utiliser dès maintenant !) et c’est ce que nous allons utiliser.
  • Nous allons installer un pare-feu pour protéger votre serveur contre tout accès non autorisé.

Pour pouvoir suivre ce didacticiel, vous allez avoir besoin de quelques éléments :

  • Un ordinateur à utiliser avec votre serveur. Il n’a pas besoin d’être puissant ; tant que ce n’est pas vieux, ça va marcher très bien. S’il vous plaît
    ne faites pas cela sur votre PC de bureau ; Ubuntu sera complètement effacer de votre ordinateur.
  • Un graveur de CD et un CD vierge. Voici, entre autres, afin que vous pouvez graver Ubuntu sur un disque afin de l’installer.
  • Temps. Sérieusement, ce processus prend du temps, surtout si vous rencontrez des problèmes. Essayez de mettre de côté un après-midi
    de suivre ce tutoriel.

Vous demandez peut-être pourquoi vous voulez avoir votre propre serveur web. Il y a plusieurs raisons, certains d'entre eux étant : vous pouvez avoir vos propres tests
au sol pour vos sites Web ; avec une petite modification, vous pourriez héberger votre propre site ; et vous apprendrez beaucoup sur Linux/Unix que vous alliez.
Cela dit, Let's get started !


2. Télécharger Ubuntu Server

Tout d’abord, nous allons avoir besoin d’un CD avec Ubuntu à ce sujet. Pointez votre navigateur web https://www.ubuntu.com/,
et cliquez sur Télécharger dans le menu à gauche. Vous obtiendrez désormais une boîte avec deux onglets : « Desktop Edition » et
« Server Edition ». Cliquez sur l’onglet « Serveur Edition » et sélectionnez « Ubuntu 8.04 LTS ». Ensuite, sélectionnez un emplacement de téléchargement de la
zone de liste déroulante. Enfin, cliquez sur le bouton « Begin Download ».

Maintenant vous devez graver l’ISO (le fichier que vous avez téléchargé) sur un CD vierge. Si vous ne savez pas comment faire cela, il y a une
excellent guide à https://help.ubuntu.com/community/BurningIsoHowto


3. installer Ubuntu Server

Maintenant que vous avez téléchargé et gravé l’ISO, Let's get Ubuntu installé sur votre serveur. Mettre le disque dans le lecteur et démarrer à partir du CD. Dans les ordinateurs modernes, cela se produit par défaut si un disque est dans le lecteur lorsque vous l’allumez. Si ce n’est pas, alors vous devez appuyez sur une touche sur la droite du clavier lorsque vous l’allumez. Pour mon portable, c’est F12, et pour mon serveur, c’est F2. Cela dépend de votre ordinateur. Vous pouvez le trouver en regardant le texte sur la droite de l’écran lorsque vous allumez l’ordinateur, au cours du BIOS. Vous verrez quelque chose comme « Press [KEY] pour modifier l’ordre de démarrage ». Appuyez sur cette touche, puis sélectionnez votre lecteur de CD-ROM.

Toujours avec moi ? Bon. Maintenant que vous avez démarré Ubuntu, vous devriez voir l’écran suivant :

Sélectionnez votre langue et appuyez sur entrée. Maintenant, vous verrez cet écran :

Sélectionnez « Installer Ubuntu Server », et là nous allons !

Le programme d’installation va maintenant vous demander si vous voulez qu’il détecte votre type de clavier. Personnellement, je choisis toujours non, parce que
Il est plus rapide pour sélectionner un clavier américain standard dans la liste que d’avoir le programme d’installation détecte. Ou l’autre option est très bien,
Il suffit de suivre l’à l’écran instructions.

Après que vous avez fait cela, vous verrez maintenant un tas d’écrans en disant des choses comme « Détection CD-ROM drives » et autres de chargement.
Ceux-ci devraient passer rapidement et sans problèmes. Cependant, au cours de ces écrans, le programme d’installation va essayer de configurer automatiquement votre
paramètres réseau. Pour la plupart des cas, cela fonctionne sans se plaindre. Toutefois, si elle ne fonctionne pas pour vous, il suffit de suivre les
à l’écran instructions pour le faire fonctionner.

Après que c’est fait avec tout cela, il vous demandera un nom d’hôte. Vous pouvez généralement définir ce à quoi que ce soit ; J’ai toujours mis
la mine de « web-server ».

Le système voudra maintenant vous permet de définir le fuseau horaire de votre horloge. Pour moi, c’est Pacifique. Choisissez celui qui s’applique à
vous.

Maintenant, le système détectera plus de matériel, et vous serez invité à « partion l’ou les disques ». Sélectionnez « Guided - utiliser toute
disque ».

Vous devrez maintenant sélectionner le disque que vous souhaitez de la partition. Pour la plupart des configurations, qu’un seul disque seront disponible ; Toutefois,
pour des systèmes plus spécialisés, plus d’options seront disponibles ici. Choisissez celui qui s’applique à vous.

Il vous demandera si vous voulez écrire les modifications sur le disque. Sélectionnez « Oui » et appuyez sur entrée. Le programme d’installation va maintenant se prononcer
pour formater le disque et mettre en place les partitions.

Maintenant que la magie opère. Le système commencera à installer. Pendant ce temps, aller chercher une tasse de café. Cela peut durer
de 10 minutes à une heure. Cela dépend de votre système. Il pourrait y avoir des moments qu’il semble qu’il est gelé ; Ne vous inquiétez pas
Il n’est pas. Juste le laisser faire sa chose. Cependant, n’est pas bloqué sur une chose de plus d’une heure, alors oui, il est gelé.

Maintenant que le système est installé, il faut configurer le compte que vous voulez vous connecter avec. Tout d’abord, donnez-lui votre entière
nom et cliquez sur « continuer ».

Maintenant lui donner votre nom d’utilisateur. Il va normalement juste le mettre comme votre prénom,
mais vous pouvez en changer. Un nom, que vous ne pouvez pas utiliser est « root ».

On vous demandera maintenant fournir un mot de passe. Il est ESSENTIEL que vous choisissez un mot de passe, ou que votre serveur ne seront pas
être sûr du tout. Je recommande au MOINS un mélange de chiffres, lettres minuscules et majuscules. Toutefois, pour mes serveurs
J’utilise des symboles, mais aussi un mélange de ce qui précède. N’utilisez PAS un mot de passe moins de 7 caractères.

Ensuite, re-entrer votre mot de passe pour vérifier que vous l’avez tapé correctement.

Le système va maintenant tenter de configurer le « Package Manager » (nous y reviendrons pour ce que c’est peu de temps). Fournir avec votre
informations de proxy, ou laissez-les il vierges si vous n’utilisez un proxy et cliquez sur « Continuer ».

Le système analysera maintenant plusieurs serveurs à la recherche de mises à jour et les paramètres de configuration.

Une fois terminé, qui vous sera présenté avec plusieurs options pour installer un logiciel serveur. Maintenant, écoutez TRÈS attentivement.
Sélectionnez serveur OpenSSH et appuyez sur ESPACE, PAS ENTRER. Si vous appuyez sur entrer, l’installation va se prononcer sans avoir à installer le serveur OpenSSH.

Vous pourriez installer « Serveur LAMP » aussi bien, mais je n’ai aucune expérience avec cette option, donc nous allons installer tout avec un autre
commande par la suite.

Le système va maintenant installer votre logiciel sélectionné, ainsi que d’autres composants du système.

Enfin, l’installation se terminera. Retirez le CD et appuyez sur entrée. L’ordinateur va redémarrer. Si tout va bien, vous serez
présenté avec un écran qui ressemble à ce qui suit :

Félicitations ! Vous avez juste de terminer la partie la plus difficile. Ubuntu est maintenant installé, et il est temps de transformer cet ordinateur en
un serveur web.


4. mettre à jour votre nouveau serveur

Avant d’aller plus loin, il faut s’assurer que votre serveur est à jour. Pour ce faire, vous devez ouvrir une session. Tout d’abord, tapez votre nom d’utilisateur
(celui vous avez choisi plus tôt), appuyez sur entrée et tapez votre mot de passe. Que vous tapez votre mot de passe, vous remarquerez que rien
semble être le cas. Ne vous inquiétez pas, c’est la façon dont il a été conçu pour fonctionner. Après que vous avez fini de taper votre mot de passe, appuyez sur entrée,
et votre écran devrait ressembler à celui ci-dessous si tout va bien :

Maintenant, tapez :

Il vous demandera votre mot de passe, et encore une fois, vous ne verrez pas tout ce que vous tapez il. Après que vous avez fait cela, il vous demandera si
vous voulez continuer. Presse et tapez « y » entrent. Votre écran sera similaire à ce qui suit :

Votre système maintenant télécharger et installer toutes les mises à jour. Cela prendra un certain temps selon votre connexion internet. Après
Il a terminé, votre ordinateur devra être redémarré. Pour ce faire, tapez :

Et laisser redémarrer. Votre serveur est maintenant complètement mis à jour.


Un petit mot sur « Sudo »

Maintenant, vous avez peut-être remarqué que toutes les commandes que vous avez tapé ont commencé avec « sudo ». C’est parce qu’ils nécessitent
privilèges d’administrateur, et c’est ce que « sudo ». Il exécute la commande (c'est-à-dire « shutdown ») en tant qu’administrateur, lui permettant de fonctionner
correctement. C’est aussi pourquoi il vous demande votre mot de passe. Toutefois, après avoir tapé « sudo » une fois et entré votre mot de passe,
vous n’avez pas à ressaisir votre mot de passe pendant cinq minutes. Pas toutes les commandes nécessitent sudo, seulement ceux qui modifient les parties du système.
Vous avez tout cela ? Bon.


5. installer Apache, MySQL et PHP

Il est maintenant temps d’installer certains programmes. Afin d’accéder à vos sites Internet, nous allons avoir besoin d’installer un serveur web (Apache). En plus le serveur web, nous allons
afin que nous pouvons exécuter des applications populaires telles que WordPress, veulent également un serveur de base de données (MySQL) et un langage côté serveur (PHP). Ainsi,
Let's get à elle !

Installer des programmes sur Ubuntu est très différent que d’installer des programmes sur Windows ou
OS X, dans que Ubuntu téléchargera et installera les programmes pour vous avec une simple commande. C’est parce que Ubuntu a ce qu’on appelle
un gestionnaire de paquets, qui gère presque tous les programmes sur votre système. Tout ce que nous devons faire c’est dire le gestionnaire de paquets
(appelé « aptitude ») que nous voulons installer Apache, MySQL et PHP. Pour ce faire, tapez la commande suivante :

Et appuyez sur entrée. Aptitude téléchargera et installera les programmes que vous avez spécifié. Il sera également télécharger et installer un
dépendances.

Pendant le processus d’installation, MySQL vous demandera un mot de passe root. Vous pouvez définir ce à quoi que ce soit, juste être sûr de que vous faire long et sûr.
Quoi que vous fassiez, NE PAS laissez ce champ vide.

Après que qui a tout fini, vous avez maintenant un serveur web entièrement opérationnel. Pour tester, tout d’abord trouver IP de votre serveur en tapant :

C’est généralement la première adresse IP retournée. Dans mon cas, c’est du 192.168.177.129. Maintenant que vous connaissez l’adresse IP, ouvrez votre navigateur web et le diriger
sur votre serveur IP. Si vous voyez le message « Ça marche ! », alors félicitations, ça marche.

Toutefois, nous ne sommes pas fait encore. Nous ne voulons pas Apache ou PHP de communiquer des renseignements sur eux-mêmes, car cette information n’est pas nécessaire
par vos utilisateurs et pourrait constituer un risque pour la sécurité. Tout d’abord, sauvegardez le fichier de configuration Apache original :

Maintenant, ouvrez le fichier de configuration :

Faites défiler jusqu'à où il est dit « ServerTokens Full » (flèche vers le bas) et modifiez-le pour lire « ServerTokens Prod »

Maintenant, faites défiler vers le bas un peu plus loin et changer « ServerSignature On » à « ServerSignature Off »

Enfin, appuyez sur Ctrl-O suivi de Ctrl-X. Qui sauvegardera le fichier et quittez l’éditeur de texte.

Maintenant, nous devons faire la même chose pour PHP. Tout d’abord, sauvegardez le fichier de configuration PHP original :

Ouvrez le fichier de configuration :

Changement « expose_php = On » à « expose_php = Off »

Encore une fois, appuyez sur Ctrl-O suivi de Ctrl-X. Maintenant que les fichiers de configuration sont mises à jour, redémarrez Apache :

Vous êtes fait mise en place d’Apache, MySQL et PHP.


6. Installez un pare-feu

Nous avons maintenant allons verrouillage vers le bas de notre serveur un peu plus en installant Shorewall, un pare-feu en ligne de commande. Pour l’installer :

Par défaut, Shorewall est installé sans règles, ce qui permet un accès complet. Cependant, ce n’est pas le comportement que nous voulons.
Au lieu de cela, nous allons bloquer toutes les connexions à autre chose que le port 80 (HTTP) et le port 22 (SSH). Tout d’abord, copier la configuration
fichiers dans le répertoire de Shorewall :

Maintenant, ouvrez le fichier « rules » :

Ajoutez ces lignes ci-dessus où il est dit « #LAST LINE »

Appuyez sur Ctrl-O et Ctrl-X. Maintenant, votre pare-feu est configuré pour accepter uniquement le trafic HTTP et SSH. La dernière chose que nous devons
faire est dire Shorewall pour lancer au démarrage. Donc, ouvrez le fichier de configuration de Shorewall principale :

Faites défiler vers le bas jusqu'à « STARTUP_ENABLED = No » et définissez-la sur « STARTUP_ENABLED = Yes »

Appuyez sur Ctrl-O et Ctrl-X. Maintenant, ouvrez le fichier de configuration de Shorewall par défaut :

Et changer « démarrage = 0 » à « démarrage = 1". Appuyez sur Ctrl-O et Ctrl-X. Enfin, démarrez votre pare-feu :

Félicitations ! Votre pare-feu est maintenant réglé vers le haut et la protection de votre serveur.


7. ajouter votre site sur votre serveur Web

Maintenant que vous avez tout eu tous ensemble vers le haut, vous souhaitez probablement y ajouter un site Web. Par défaut, tous les fichiers Apache sert
jusqu'à l’internet se trouvent dans « / var/www / ». Toutefois, vous ne peut pas écrire dans ce dossier. Nous allons faire en sorte que vous pouvez :

Ce qui s’est passé il y a vous ajouter vous-même au groupe « www-data » et fait le dossier de site Web accessible en écriture aux membres de la « www-data »
groupe.

Maintenant, vous allez vous connecter à votre serveur via SFTP (ne pas confondre avec FTPS). Certains clients qui prennent en charge SFTP sont :
WinSCP (Windows, gratuit), FileZilla (Windows, Linux, OS X, gratuit),
Cyberduck (OS X, gratuit) et, mon préféré, transmettre
(OS X, 30 $)

Se connecter à votre serveur à l’aide de votre nom d’utilisateur et mot de passe, et, si votre client prend en charge, un chemin d’accès par défaut de « / var/www » (si ce n’est pas,
Il suffit de parcourir à/var/www une fois que vous avez connecté) : (émission sur la photo)

Vous pouvez maintenant ajouter vos fichiers dans ce dossier (/ var/www) et elles apparaîtront sur votre serveur lorsque vous naviguez vers elle avec votre
navigateur Web.

Maintenant, vous pouvez vous demander pourquoi nous utilisons SFTP au lieu de FTP. Principalement, parce que SFTP est déjà intégrée à OpenSSH (que vous avez installé
plus tôt). Toutefois, il est également beaucoup plus sûr que le FTP et il est difficile (voire impossible) par des utilisateurs malveillants accéder
à vos identifiants.


8. faites votre serveur accessible à l’Internet

Réseaux domestiques plus modernes sont derrière un routeur de nos jours. Pour cette raison, votre serveur web ne sera pas visible à l’internet sans
un peu de travail. Comme je n’ai pas tous disponibles pour tester avec routeur, je peux seulement vous donner des directions générales dans ce domaine.

Il existe deux façons d’ouvrir votre serveur jusqu'à l’internet : un réseau de périmètre ou Port Forwarding. La principale différence que vous remarquerez est que, avec une zone démilitarisée, votre serveur utilise le
pare-feu que nous avons installé plus tôt pour se protéger. Cependant, avec le Port Forwarding, votre serveur est protégé par le pare-feu de votre routeur.

Toutefois, avant d’aller, vous allez vouloir donner à votre serveur une adresse LAN statique. Pour cela, connectez-vous à votre routeur et de chercher quelque chose
le long des lignes de « Static IP » ou « Routage statique ». Après que vous avez donné à votre serveur une adresse LAN statique, vous pouvez faire ces prochaines parties. N’oubliez pas,
Google est votre ami.

Vers bâbord avant, il y a un excellent site, PortForward.com, que, si laid, peut
vous aider à faire le travail pour presque n’importe quel routeur. Les ports que vous souhaitez transmettre sont 22 et 80.

Pour créer une zone démilitarisée, vous devez vous connecter à votre routeur et chercher quelque chose comme « Paramètres DMZ ». Une fois que vous le trouvez, ajouter votre serveur à
la zone démilitarisée et vous serez fixés. Encore une fois, Google est utile dans les situations de ce genre.

Désormais, Retrouvez votre adresse IP publique et le tour est joué ! Vous pouvez accéder à votre serveur depuis n’importe où aussi longtemps
comme votre adresse IP ne change pas.


9. gestion de votre serveur à distance

À côté de ce qui vous permet de télécharger des fichiers, OpenSSH vous permet de vous connecter à votre serveur depuis n’importe où tant que vous savez que c’est IP. Pour Windows, vous aurez
besoin d’un client SSH. Je recommande le mastic. Pour OS X, SSH est
déjà installé. Simplement ouvrez Terminal et tapez « ssh you@yourip ». Pour Putty, choisissez SSH et mettez dans votre IP, nom d’utilisateur et mot de passe
quand il le demande. Vous remarquerez que, une fois que vous ouvrez une session, c’est exactement le même que l’écran sur le serveur :

Vous pouvez faire quelque chose d’ici que vous feriez en fait assis au niveau du serveur. Pour vous déconnecter du serveur, hit et tapez « exit » entrent simplement.


10. c’est elle !

Vous avez maintenant un serveur web entièrement fonctionnel. Il fait un excellent banc d’essai et serait même adapté aux sites Web hôte avec assez
peu de circulation. Il y a évidemment beaucoup à gauche à apprendre, mais j’espère que vous avez gagné un petit aperçu de comment fonctionnent les serveurs web.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les sujets que j’ai couvert, voici quelques grands guides :

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Looking for something to help kick start your next project?
Envato Market has a range of items for sale to help get you started.