Unlimited WordPress themes, graphics, videos & courses! Unlimited asset downloads! From $16.50/m
Advertisement
  1. Code
  2. WordPress
Code

Les WordCamps sont-ils accueillants pour les femmes ?

by
Length:LongLanguages:

French (Français) translation by Mylène Boyrie (you can also view the original English article)

Ce mois-ci a lieu la Journée Internationale des Droits des Femmes, un évènement mondial destiné à améliorer le manque de représentation des femmes dans de nombreux milieux, et à nous encourager à tous à offrir plus d'opportunités à celles-ci.

J'ai pensé qu'il s'agissait d'une bonne opportunité pour me pencher sur la diversité de genre dans les WordCamps, et les comparer aux autres évènements de la sphère numérique. La communauté WordPress a une bonne histoire à raconter au sujet de la diversité dans les WordCamps, grâce au dur labeur des personnes œuvrant en son sein pour s'assurer que tous se sentent les bienvenus et inclus lors des WordCamps.

Pourquoi la représentation des genres est importante dans les WordCamps

Les WordCamps sont des évènements où la communauté WordPress se réunit en masse pour rencontrer d'autres utilisateurs et développeurs WordPress, pour se renseigner sur les nouveautés de WordPress et apprendre de nouvelles compétences.

La communauté WordPress est incroyablement accueillante et ouverte (en particulier lorsqu'on la compare à d'autres communautés du numérique, selon ma malheureuse expérience !) Le peu de barrières pour y entrer (WordPress est gratuit, les tarifs des WordCamps sont volontairement bas) et le fait qu'il s'agit d'un projet open source encourage ceux qui ont peu ou pas d'expérience à s'y rendre, s'y impliquer, rencontrer du monde et tenter leur chance.

En tant que communauté, nous souhaitons initier de plus en plus de monde à l'utilisation et au développement de WordPress, et nous voulons que tous reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour utiliser WordPress le plus efficacement possible. Il ne s'agit pas simplement de niveau de compétences, mais d'augmenter la représentation des groupes sous-représentés dans l'économie du numérique, comme les femmes.

Si un WordCamp comprend une bonne proportion de femmes dans les intervenants, cela enverra le message aux femmes qui s'y déplacent qu'il s'agit d'une communauté dans laquelle elles peuvent s'intégrer, et qu'elles peuvent elles aussi aspirer à parler lors des WordCamps et meetups WordPress pour transmettre leur savoir.

Y-a-t'il une réelle diversité de genres dans les WordCamps ?

La bonne nouvelle, c'est que la diversité de genres dans les WordCamps est plus importantes que dans la plupart des événements de la sphère numérique; la mauvaise, c'est que ce n'est pas le cas partout.

Les participants

À n'importe quel WordCamp, vous rencontrerez des gens aux parcours et expériences variés : des novices de WordPress (ainsi que du webdesign ou du développement web), aux professionnels chevronnés, et tous ceux qui se situent entre ces deux extrêmités. C'est une des choses qui rendent notre communauté si géniale : ce manque total de snobisme sur vos connaissances et (la plupart du temps) un réel désir d'accueillir les nouveaux arrivants et de les aider à se mettre à jour.

Personnellement, j'apprends beaucoup sur mon travail et la manière dont j'aborde mes projets WordPress (et mes écrits à propos de WordPress) de la part des nouveaux arrivants : obtenir un regard neuf peut aider à voir ce qui est facile et ne l'est pas à propos de WordPress, et ceux qui n'utilisent pas WordPress depuis des années sont plus susceptibles de poser les questions gênantes qui nous font réfléchir.

Les WordCamps accueillent donc une bonne diversité d'expériences et de compétences ; ils accueillent également une plus grande diversité de genres que la plupart des conférences de la sphère du numérique. Selon mon expérience, environ 25 à 40 % du public des WordCamps est féminin, alors qu'il est rare de voir plus de 15 % de femmes lors des conférences plus ciblées sur un public de développeurs.

Lara Littlefield explique qu'elle trouve les WordCamp accueillants pour les femmes :

Les WordCamps sont des espaces sécurisants, où j'ai vraiment l'impression de pouvoir rencontrer des femmes travaillant dans la technologie et l'ingénierie, comme moi.

Les WordCamps sont donc accueillants pour les participantes : jusqu'ici, tout va bien.

Les intervenants

Le débat est persistant en ce qui concerne la diversité de genres lors des WordCamps et ce à quoi elle devrait ressembler, et le consensus général est que le panel d'intervenants devrait représenter le public qui y participe. Je suis d'accord sur le fait que, pour les WordCamps accueillant beaucoup de femmes dans le public, il s'agit d'un bon indice de mesure.

Selon mon expérience des WordCamps au Royaume-Uni, la proportion des intervenantes a (en moyenne) augmenté avec les années :

  • En 2010, au WordCamp Manchester, il n'y avait aucune femme parmi les intervenants ;
  • En 2011, au WordCamp Portsmouth, il y en avait une (moi) ;
  • En 2012, au WordCamp Edimbourg, il y avait six femmes et vingt hommes (23 % de femmes) ;
  • En 2014, au WordCamp Lancaster, il y avait cinq femmes et dix-huit hommes (21 %) ;
  • En 2014, au WordCamp Bournemouth, il y avait quatre femmes et quatorze hommes (22 %) ;
  • En 2015, au WordCamp Birmingham, il y avait neuf femmes et dix-neuf hommes (32 %).

Grâce à ces chiffres, vous pouvez observer un grand bond entre 2011 et 2012, suivi d'une tendance d'un peu plus de 20 % pendant plusieurs années, puis un autre bond jusqu'à plus de 30 % en 2015. Pour l'événement de 2015, nous avions une équipe d'organisation plus équilibrée en termes de genres et avons fait l'effort délibéré de rendre l'événement aussi diversifié que possible (pas uniquement en termes de genres), j'y reviendrai plus tard dans cet article.

WordCamp Birmingham UK 2015 website
En 2015, le WordCamp Birmingham affichait 32 % d'intervenantes.

Cependant, lors d'événements où les femmes sont sous-représentées dans le public, je pense que la proportion d'intervenantes devrait réellement être plus grande, car cela permettrait d'encourager plus de femmes à assister à ces conférences dans les années à venir. Ce qui ne peut qu'être bénéfique pour la communauté, ainsi que pour les organisateurs de la conférence. Donc, si un événement WordPress accueille 10 % de femmes dans le public et dix intervenants, il devrait accueillir plus d'une intervenante, ce qui aurait un effet plus long, à terme.

Cela s'applique aussi aux WordCamps des parties du Monde où la participation féminine reste malheureusement très basse. Jen Mylo a étudié la proportion d'intervenantes dans les WordCamps en 2012 et 2013, et s'est aperçue de l'énorme fossé qu'il existe entre différentes parties du Monde :

Les WordCamps asiatiques affichaient largement le taux le plus bas, et les pays en développement dont les communautés sont petites tendaient vers des listes uniquement masculines. Les pays développé comme les États-Unis, le Canada, l'Australie, et les pays européens couvrent tout le spectre des possibilités.

WordPress est une communauté internationale, et il est génial que des personnes s'appliquent à améliorer ces chiffres partout dans le Monde et pour aider les organisateurs de WordCamps en Asie à augmenter le pourcentage d'intervenantes.

Ce qui est fait

Obtenir plus de femmes sur les scènes des WordCamps ne se produit pas tout seul De nombreuses personnes dans la communauté ont fait des efforts pour amener ce changement, et WordCamp Central a établi des recommandations et des règles bien spécifiques pour s'assurer que les organisateurs de WordCamps ne fassent pas de discrimination.

Les recommandations des WordCamps / Le code de conduite

Le site d'organisation des WordCamp fournit une liste de critères à laquelle les organisateurs doivent adhérer en tant que représentants de WordPress, qui inclut :

Aucune discrimination sur la base de la situation économique ou sociale, la race, la couleur, l'origine ethnique, l'origine nationale, les croyances, l'orientation politique, le sexe, l'orientation sexuelle, le statut marital, l'âge ou le handicap. Les organisateurs ne doivent pas avoir de pratiques discriminatoires, et vous ne devez faire aucune discrimination.

Il existe aussi un code de conduite très clair, que tous les WordCamps doivent adopter. Encore une fois, il est très clair que toute forme de discrimination est inacceptable :

Abstenez vous de tout comportement et discours dégradant, discriminatoire ou de harcèlement… Le harcèlement comprend : les commentaires verbaux offensants concernant le genre, l'orientation sexuelle, la race, la religion, le handicap ; l'usage inapproprié d'images comportant de la nudité et/ou sexuelles dans les espaces publics (slides de présentation inclus) ; l'intimidation délibérée, ou la traque ; le harcèlement photo ou vidéo ; l'interruption prolongée de conférences ou d'autres événements ; les contacts physiques inappropriés, et les avances sexuelles non-sollicitées.

Ceux qui enfreignent ce code de conduite se verront demander de les stopper ; et s'ils ne le font pas ils pourront être exclus du WordCamp.

WordCamp code of conduct
Le Code de Conduite des WordCamps interdit la discrimination ou le harcèlement.

Le processus de candidature pour les intervenants

Une des plus grandes barrières à la diversité dans les événements du numérique (et dans de nombreuses autres sphères, comme le recrutement) est d'avoir un processus de candidature qui n'est pas ouvert et inclusif.

Tout comme les employeurs qui embauchent leur personnel en approchant les contacts et amis de leur personnel existant auront du mal à obtenir plus de diversité (et violeront les lois anti-discrimination de nombreux pays), une conférence qui dépend de ses organisateurs pour inviter ses intervenants obtiendra moins de diversité qu'une conférence qui invite les intervenants potentiels à poser leur candidature.

Cela ne concerne pas uniquement la diversité en termes de groupes sous-représentés : cela offre plus de diversité dans les « voix » de votre événement, accueille des idées neuves, de nouveaux visages et des opinions variées. Cela évite au public de voir toujours les mêmes visages à tous les événements auxquels ils se rendent, et donne aux intervenants inexpérimentés de précieuses opportunités pour développer leurs compétences et acquérir une audience.

Les WordCamps ont un processus de candidature bien plus ouvert pour leurs intervenants que la plupart des événements du numérique. Au lieu d'inviter des intervenants (bien que je suspecte certains intervenants d'être invités par les organisateurs), ils ouvrent les candidatures à tout le monde dans la communauté.

Si vous souhaitez parler d'un sujet lors d'un WordCamp, il vous suffit de poser votre candidature. Vous n'avez pas besoin que quelqu'un vous tapote l'épaule, vous n'avez pas besoin d'une référence ou d'être désigné par quelqu'un, et vous n'avez pas besoin de connaître les organisateurs. Les WordCamps accueillent ceux qui n'ont jamais parlé en public auparavant tant qu'ils ont quelque chose d'interessant à dire. Et l'intégration des lightning talks dans de nombreux WordCamps signifie que, si vous êtes moins expérimenté ou manquez de confiance en vous, vous pouvez simplement vous porter volontaire pour une conférence de dix minutes.

Ce qui signifie que le panel d'intervenants lors des WordCamps tend à être plus varié que lors des événements où les intervenants sont invités. Pourquoi tous les événements du numérique ne font-ils pas les choses ainsi ?

Encourager les femmes à poser leur candidature

Mais il y a un inconvénient. Bien que le processus de candidature ne fait pas de discrimination, de nombreux organisateurs se sont aperçus que les femmes ne posent pas autant leur candidature que les hommes. Comme le dit Jen Myo dans un article à propos de la diversité dans les WordCamps :

Les candidatures d'intervenants viennent principalement de personnes sachant déjà qu'il y a une place pour des personnes comme elles dans le panel d'intervenants.

Quelques groupes locaux ont mis en place des initiatives encourageant les femmes à poser leur candidature lors de leurs WordCamps locaux, et pour les aider à surmonter toute craintes de ne pas être suffisament qualifiées. Par exemple, le meetup WordPress de Vancouver a réagi au fait que les femmes ne posaient pas leur candidature pour parler à son WordCamp 2013 en lançant des ateliers dédiés aux femmes. Ce qui eu un impact réel :

  • En 2013, le WordCamp Vancouver avait quatre femmes et vingt-quatre hommes parmi les intervenants (14 % de femmes) ;
  • En 2014, ils avaient sept femmes et onze hommes (38 %) ;
  • En 2015, ils avaient neuf femmes et treize hommes (40 %).
WordCamp Vancouver 2015 site
Le WordCamp Vancouver 2015 obtint 40 % d'intervenants après avoir fait l'effort d'encourager les femmes à poser leur candidature.

Ceci montre que les femmes pouvant parler à vos WordCamp existent, il suffit de les y encourager.

La composition de l'équipe organisatrice

Un autre facteur important dans la diversité des WordCamps peut être la diversité de l'équipe d'organisation elle-même.

J'ai déjà regardé les chiffres concernant la représentation des femmes parmi les intervenants des WordCamps au Royaume-Uni. Les WordCamps de 2010 et 2011 ne comprenaient aucune, ou juste une, intervenante, alors que les WordCamps de 2012 à 2014 en comprenaient environ 20 %. En 2015, nous avons observé une grande augmentation de ce chiffre, passé à 32 %.

Au WordCamp 2015 (auquel j'ai participé), nous disposions d'une équipe d'organisation plus variée en termes de genres que lors des événements précédents : les WordCamps de 2010 à 2014 n'avaient pas plus d'une ou deux femmes dans l'équipe d'organisation de six à huit personnes, alors que l'équipe d'organisation du WordCamp Birmingham 2015 comprenait trois femmes et quatre hommes. Nous avons faire l'effort conscient en 2015 d'encourager la venue d'intervenants de parcours plus variés, à la fois en termes de groupes sous-représentés et de niveaux d'expérience des WordCamps. Espérons que lors de notre prochain WordCamp, nous rivaliserons avec celui de Vancouver !

Mes inquiétudes pour le futur

La représentation des femmes lors des WordCamps s'est améliorée et s'avère meilleure, comparée à une grande partie des événements de la sphère du numérique, ce qui est une excellente nouvelle.

Mais cela ne veut pas dire que nous pouvons nous reposer sur nos lauriers.

J'ai quelques inquiétudes concernant les tendances du moment dans le monde de WordPress, et ce qu'elles vont signifier pour la diversité dans la communauté. Par exemple, l'API REST est actuellement un sujet brûlant dans les WordCamps et autre événements WordPress, ce qui déplace légèrement l'épicentre des événements vers les développeurs, en s'éloignant des utilisateurs.

Lors de l'événement Day of REST s'intéressant à l'API REST à Londres en début d'année, une seule femme était présente dans le panel de huit intervenants - soit 12, 5 %. Le public était majoritairement masculin, mais, comme je l'ai déjà expliqué, accueillir plus d'intervenantes lors d'un événement majoritairement fréquenté par des hommes une année peut encourager les femmes à y participer l'année suivante.

Il y a aussi une tendance à la complaisance lorsqu'une communauté atteint un certain seuil, et les WordCamps ayant accueilli 30 % ou plus d'intervenantes peuvent être tentés de penser qu'ils n'ont plus besoin de continuer leurs efforts visant à plus de diversité de genres. Je pense que les WordCamps ayant attiré avec succès plus d'intervenantes ont besoin de développer leurs efforts pour encourager plus d'intervenants issus de la communauté LGBT et des minorités ethniques, sans perdre de vue le fait que cela ne devrait pas se faire au détriment du nombre de femmes dans les panels d'intervenants. Après tout, il y a un grand nombre de femmes présentes dans d'autres groupes sous-représentés.

Nous devons aussi élargir le travail qui a été réalisé en Amérique du Nord et en Europe aux parties du Monde qui sont nouvelles sur la scène des WordCamps, et répandre ces bonnes pratiques aux équipes d'organisation des WordCamps en Asie et en Amérique Latine.

Conclusion

J'adore les WordCamps. J'ai toujours pensé qu'il s'agissait d'endroits accueillants et amicaux, remplis de personnes heureuses de partager leur sagesse et d'aider à consolider la communauté WordPress.

Une partie de la raison pour laquelle j'aime tant les WordCamps est que, en tant que femme, je m'y sens la bienvenue, plus que dans beaucoup d'autres événements de la sphère du numérique, souvent majoritairement fréquentés par des hommes. Mais ce n'est pas arrivé par accident. La manière dont les WordCamps sont organisés, le processus de candidature pour les intervenants, et les efforts conjoints des organisateurs et de WordCamp Central ont provoqué ce résultat. Il est important que ce travail continue et s'étende aux parties de la communauté WordPress dont les événements n'accueillent pas autant de diversité.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Looking for something to help kick start your next project?
Envato Market has a range of items for sale to help get you started.